Article

bourses

La Musique à l’Ecole Eden

« L’apprentissage de la langue maternelle se fait naturellement chez tous les enfants
par l’écoute et l’imitation. »

Ce simple constat inspira et guida profondément le célèbre pédagogue japonais Shin’ichi Suzuki – au milieu du XXème siècle – au développement d’une méthode d’apprentissage instrumentale basée sur l’écoute et l’imitation qui allait devenir fameuse.
Cette pédagogie, connue sous le nom de « méthode Suzuki », fit ses preuves au cours des années et permit de développer brillamment plusieurs générations de musiciens talentueux. Celle-ci, connaît d’ailleurs, depuis sa création, un développement international exceptionnel.

Originellement développée pour l’apprentissage du violon, cette méthode fut également adaptée pour l’apprentissage de nombreux autres instruments de musique : violoncelle, piano, flûte, etc.

L’École Eden, pleinement convaincue par la philosophie de cette pédagogie – qui a également pour postulat de base que « chaque enfant a le potentiel nécessaire pour réussir à bien jouer d’un instrument de musique » – a donc décidé en 2015 de créer et dispenser des cours collectifs de musique Suzuki dans toutes ses classes et de proposer en parallèle des cours privés aux enfants désireux, d’apprendre individuellement l’instrument de musique de leur choix : violon, alto ou piano.

Afin de mener à bien ce projet, l’Ecole Eden à fait appel à un spécialiste de la Méthode Suzuki – ayant lui-même débuté son apprentissage instrumental avec cette méthode à l’âge de trois ans – qui a eu pour mission de développer des cours pour groupes scolaires en utilisant principalement la voix et le corps des élèves comme premier instrument. Ce choix, logique et pratique, a permis aux élèves de l’Ecole Eden de commencer à nouer un rapport de plus en plus étroit avec leur propre instrument – la voix – et de commencer à en découvrir le potentiel émotionnel, sonore et musical.

Par ailleurs, l’Ecole Eden a demandé à son professeur de Musique, de développer un autre aspect important de la musique : l’écoute – ou développement de l’oreille interne. Cet aspect, si important pour la musique, l’est également pour la vie en société. En effet, que ce soit d’un point de vue personnel – pour le développement de la personne intérieure ou l’écoute de ses besoins ou envies – et social – pour la mise en commun de savoirs, d’expériences ou la résolution de conflits – chaque être humain a besoin d’apprendre à être à l’écoute et de saisir le sens profond des ce qui est dit. La musique est la clef de cet apprentissage sans paroles, ou les émotions les plus infimes se traduisent en sons, en bruits et en mélodies.

La musique au sens large utile sous de nombreux aspects – notamment pour le développement des deux hémisphères du cerveau et leur inter-connexions, pour la coordination des mouvements, la mémorisation, l’imagination, la créativité, la méthodologie de travail, etc. Dès lors, pas étonnant que les scientifiques du monde entier ne cessent de découvrir des propriétés curatives à la musique – en cas de dyslexie ou de traitement de douleurs chroniques par exemple.

Ce travail, de longue haleine, amorcé en 2015 à l’Ecole Eden a pour but – non seulement d’aider les élèves à devenir des musiciens en herbe – mais surtout de les ouvrir aux autres et à eux-mêmes par le partage des émotions véhiculées par la musique et les instruments.

« Je veux faire de bons citoyens. Si, depuis sa naissance, un enfant entend de la belle musique et apprend à la jouer lui-même, il acquiert de la sensibilité, de la discipline et de l’endurance. » — Shin’ichi Suzuki