Article

5E8A3977

La musique et le développement du cerveau

Les résultats des dernières recherches menées par le Dr. Michel Habib, président de Résodys et neurologue au CHU de Marseille sur les effets de la musique sur le cerveau confirment ce que de nombreux musiciens et scientifiques présentaient depuis longtemps, à savoir que la musique et plus particulièrement l’apprentissage d’un instrument de musique développe et connecte spécifiquement certaines zones du cerveau qui sont les mêmes que celles sollicitées pour le langage, le calcul, la motricité, la mémorisation et l’empathie. On a maintenant les clefs pour pouvoir agir de manière ciblée sur les circuits afin de multiplier les connexions neuronales spécifiques nécessaires à certains apprentissages.

Les avantages d’un apprentissage instrumental sont donc nombreux pour peu que les enseignants soient formés aux nouvelles méthodes développées pour enseigner la musique sur la base de ces nouvelles connaissances. La méthode MéloDys à donc été mise au point afin de former conjointement des professionnels de la musique, des orthophonistes et des professionnels de la santé afin de pouvoir utiliser des outils efficaces sur la base des dernières recherches scientifiques et neurologiques.

Grace aux recherches, on peut désormais scientifiquement prouver que l’apprentissage instrumental permet de prévenir et d’améliorer significativement les troubles d’apprentissages de type « dys » ainsi que les troubles de l’attention souvent décelés chez les enfants dits « précoces » ou à « haut potentiel ».

Des études en cours tendent également à montrer que les personnes ayant bénéficié d’un apprentissage instrumental dans leur vie sont moins sujettes à des maladies tels que l’Alzeimer ou de Parkinson.

Ces nouvelles découvertes des bienfaits liés à l’apprentissage musical et instrumental sont prises très au sérieux par de nombreux pays tels que la Finlande et le Canada ou l’enseignement de la musique tend à devenir systématique même dans les classes de maternelle. Des grands chefs d’orchestre tels que Kent Nagano participent activement à ce développement et on peut affirmer que la musique sera à l’avenir de plus en plus utilisée dans le but de prévenir et guérir des troubles qui, jusqu’à peu, étaient uniquement traités par des spécialistes de la santé.

L’Ecole Eden, pionnière en Suisse de l’utilisation de la méthode MéloDys dans ses cours de musique dès les classes maternelles, s’inscrit une fois de plus dans la tendance des pays à l’avant-garde en terme d’enseignement et de connaissances scientifiques.